Débat très fructueux à La Haye


Nous avons eu un débat très fructueux hier dans la salle de la presse du parlement à La Haye. Pour la première fois, j’ ai vu une conférence majoritairement rwandaise où les uns et les autres (je parle des intervenants Hutu et Tutsi) se laissent parler sans s’interrompre, sans se huer, et sans que certains décident de claquer la porte. Je dirais que celui-là est le premier verrou à faire sauter si on veut bâtir un Rwanda pour tous. Néanmoins, il y a un autre verrou qu’il faut faire sauter. Nos amis pro-FPR sont des fois d’ une arrogance déconcertante. Le fait qu’ on ne soit pas au Rwanda ici et maintenant retirerait autometiquement à certains d’ entre nous le droit fondamental de réfléchir, de penser, et d’ écrire au sujet du Rwanda. La question est de savoir si la géographie devient un élément essentiel de la pensée humaine. On peut aller plus loin: peut on parler de Butare alors qu’ on est à Kigali? Peut on émettre une pensée sur le Muhima alors qu’ on est à Nyamirambo?

Autres vidéos relatives au débat:








Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *